« Ils sont venus sur les ailes de l’aigle » : le monument américain

Mémorial américain, Montage de la statue sur son piédestal - détail. - Agrandir l'image, .JPG 395Ko (fenêtre modale)
Montage de la statue sur son piédestal / Express photo. – Saint-Nazaire, 1926 - (Fonds Maltier, Archives municipales de Saint-Nazaire 13J/4)

Voici 90 ans, le peuple américain offrait sa « statue de la liberté » au peuple français; Découvrez ce premier monument, détruit en 1941 et reconstruit sur un modèle identique en 1989

« Ils sont venus sur les ailes de l’aigle » c’est ainsi que titrait le "Courrier de Saint-Nazaire"  à l’occasion d'importantes célébrations organisées sur le port de Saint-Nazaire le 26 juin 1926 pour commémorer l'arrivée massive des troupes américaines en 1917. Au centre des festivités :  l'inauguration du monument américain.

De nombreuses personnalités y assistaient : Monsieur Leygues, Ministre de la Marine, Daniel Vincent, Ministre des travaux Publics, Myron Herrick, ambassadeur des Etats-Unis, le général Gouraud et le Général Pershing ainsi que François Blancho et Vivant Lacour, maires successifs de la Ville et Gertrude Vanderbilt Whitney.

Commandité par la Saint-Nazaire Association of Base Section 1 et réalisé entre 1924 et 1926 par l’artiste  Gertrude Vanderbilt Whitney le monument américain de Saint-Nazaire est célébré en grande pompe.  Plusieurs évènements solennels et festifs animent les fêtes de l’inauguration qui se déroulent entre le 24 et le 28 juin 1926 : arrivée des escadres américaines et françaises, représentations de gala, salves d’artillerie, réceptions et défilé de personnalités, concerts artistiques, tournoi de Water-polo, fête vénitienne, bals, course cycliste internationale, feu d’artifice…

L’inauguration du monument américain a lieu le 26 juin à 10h et donne lieu à un important discours de M. Myron Herrick, ambassadeur des Etats-Unis, au  cours duquel il défend l’idéalisme américain et renouvelle l’indéfectible lien unissant les peuples français et américains. A cette occasion, l’artiste Gertrude Vanderbilt Whitney est décorée de la Légion d’honneur.

Imaginé aux Etats-Unis, la conception du monument Américain nécessite deux années complètes. Il est réalisé dans une fonderie d’art parisienne, à proximité de l’atelier de l’artiste.

En savoir plus

Le photographies données par un particulier aux Archives municipales retracent les étapes de la construction du monument Américain : Téléchargez l'inventaire